14 avril, 2017
par Challenge Action

Le snippet SEO

Le snippet en SEO est la partie voyante de notre site sur un moteur de recherche, il est d’une importance capitale pour une stratégie de référencement web, car il détermine pour beaucoup (mais pas uniquement) la place à laquelle nous allons ressortir dans la recherche, mais aussi le CTR ou taux de clic des internautes. […]

Partager
partager sur linkedin partager sur facebook partager sur twitter


Le snippet en SEO est la partie voyante de notre site sur un moteur de recherche, il est d’une importance capitale pour une stratégie de référencement web, car il détermine pour beaucoup (mais pas uniquement) la place à laquelle nous allons ressortir dans la recherche, mais aussi le CTR ou taux de clic des internautes.

La composition du Snippet

Sur chaque page Google il y a 10 snippet naturels et des snippet annonces, qui se retrouvent en haut et en bas des pages de recherche.

  • La première ligne qu’on lit sur un snippet est appelée titre ou SEO title. De tous les signaux de référencement c’est celui que les moteurs captent comme étant le plus fort, plus encore que le titre ou même l’URL. C’est donc dans cette balise que vous mettez les mots que vous estimez que les clients taperont pour vous trouver dans la Serp
  • au-dessous figure l’URL qui représente l’adresse de votre page. On considère préférable de ne pas avoir d’URL trop longue, mais je dois avouer que j’ai des pages qui démentent ce qui est communément admis et qui se classent en première position. Sachez aussi que plus vos mots clés seront proches de votre nom de domaine, mieux vous ressortirez.
  • Ensuite vous trouvez le snippet enrichi c’est-à-dire celle qui comporte des étoiles qui affichent le taux de satisfaction des visiteurs après avoir visité la page. Toutes les pages n’ont pas cette caractéristique, Google dit que la note ou le nombre de votants n’a aucun impact sur la position dans la SERP, mais les étoiles jaunes attirent l’œil et peuvent contribuer à accroître le taux de clics (CTR)
  • Enfin, la méta description est une courte description visant à inciter le lecteur à cliquer sur votre page, c’est le facteur le plus important pour augmenter votre CTR, vous devez utiliser les 156 caractères qui sont à votre disposition pour vendre à l’internaute l’intérêt de cliquer sur votre page. Le problème avec la méta description est que Google ne choisit pas automatiquement celle que vous avez écrite dans votre codage interne, si la requête ne lui semble pas en adéquation avec la description Google va choisir une partie de votre contenu, généralement le début de la page, pour réaliser la description. Votre spécialiste référencement doit donc aligner les mots de votre description avec votre titre SEO d’une part, mais aussi réaliser une excellente introduction, incluant les mots clés et vendeuse, c’est ce que l’on appelle le chapô.

Nous avons fait l’expérience, vous verrez que la même page avec deux requêtes différentes peut présenter deux méta descriptions différentes :

  • Avec la requête « agence marketing numérique » nous arrivons à la première place sur Google France et la méta description suivante : « Réalisation de vos campagnes de marketing numérique, coordination, conseils, formation de vos employés, intégration avec les ventes et le CRM. »
  • Avec la requête : « agence marketing web » nous arrivons actuellement à la quatrième position sur Google France pour la même page, mais la méta description a changé et représente cette fois les premières lignes de la page : « Les stratégies des agences de marketing web se partagent entre le référencement naturel et les annonces payantes sur les moteurs de recherche d’une part, … » Est-ce que cette intro pourrait être optimisée ? Possible, mais nous voulions faire ressortir ces mots clés au début. Pour obtenir que Google mette la méta description codée, il suffirait probablement d’y ajouter « marketing web », du moins pour cette requête.
  • Il existe aussi la «featured snippet », que Google commence à mettre en place qui sort, pour certaines de vos recherches un encadré avec du contenu extrait sur un site, c’est avantageux si c’est le vôtre, mais nous ne le traiterons pas, car c’est encore un phénomène limité. Exemple de featured snippet:

L’art de l’optimisation

L’optimisation est un art, les résultats peuvent nous surprendre, et sont fluctuants. La bonne nouvelle par contre est que l’on peut presque tout changer, sauf l’url, n’hésitez donc pas à modifier si nécessaire, mais ne modifiez pas sans arrêt ou vous perdrez le bénéfice du temps.
Voici les paramètres à prendre en compte :

  • Le titre SEO est le plus fort et les premiers mots comptent plus fort que les autres. Google va montrer les 70 premiers caractères, s’il y en a moins Google montrera probablement par défaut le titre de votre site entre parenthèses, ce qui veut dire une perte d’efficacité.
  • Le titre de votre page est moins important que votre balise seo
  • Il est préférable de ne pas mettre les mêmes mots dans le titre de la page et le titre SEO pour éviter de « bourriner », ce que Google n’aime pas, mais aussi pour couvrir un champ lexical plus large.

À partir de là vous pouvez juger à l’estime que :

  • Vos mots prioritaires ET concurrentiels doivent être mis au début de la balise SEO, les mots moins concurrentiels peuvent être mis en peu plus loin.
  • Les autres mots complémentaires peuvent être mis dans le titre de la page (qui ne figure pas dans le snippet).
  • Si par contre vos premiers mots dans la balise SEO ne vous permettent pas d’arriver aux premières places dans la requête désirée et que les mots suivants, moins concurrentiels, mais moins bien placés ne vous amènent pas où vous désirez, vous avez peut-être intérêt à être moins ambitieux et à prendre ces mots pour les mettre au début du Title. Ainsi, pour notre exemple, « agence marketing web » en tête du titre seo permet d’arriver en place quatre, alors que « agence marketing numérique » pourtant placée plus loin, permet d’arriver en première position. Si les deux arrivent plus loin un jour, il faudrait peut-être faire remonter « marketing numérique » en tête pour au moins arriver sur la première page avec une requête.

Mesurez ensuite les résultats, la bonne nouvelle est que si vous n’êtes pas satisfait, vous pouvez toujours modifier votre titre SEO. Attention aussi de ne pas le faire sans arrêt, la réussite en référencement c’est aussi la constance et le temps.
Bref, ce n’est pas une science, c’est un art, mais le référencement, cela s’apprend !
Jean-Pierre Mercier
Enregistrer

Suivre la formation en ligne

Offre spéciale

Remplissez le formulaire pour obtenir un résumé PDF sur comment augmenter vos ventes et 10% de réduction sur une de nos formations en ligne.