28 mars, 2020
par Challenge Action

Les astuces pour améliorer le SEO de votre site en 2020

Le référencement naturel repose sur trois piliers, le contenu, les liens, la performance web qui représente l’aspect technique de votre site. La webperf est la notation globale qui englobe l’ensemble des aspects techniques de votre site, la rapidité du serveur de votre hébergeur, la gestion efficace de la base de données, le langage web dynamique. […]

Partager
partager sur linkedin partager sur facebook partager sur twitter

Le référencement naturel repose sur trois piliers, le contenu, les liens, la performance web qui représente l’aspect technique de votre site. La webperf est la notation globale qui englobe l’ensemble des aspects techniques de votre site, la rapidité du serveur de votre hébergeur, la gestion efficace de la base de données, le langage web dynamique.

Dans domaine de plus en plus compétitif les tendances SEO montrent vous devez être le meilleur partout dont l’aspect technique sinon il vous pénalise, vous donnez une médiocre expérience au client, c’est aussi une question d’image de marque.

C’est aussi une question d’expérience client, les internautes sont de plus en plus impatients, une vitesse trop lente augmentera votre taux de rebond.

Si vous décidez de créer un site, raison de plus pour penser à l’optimiser grâce aux astuces webperf pour améliorer le SEO de votre site !

Améliorer le SEO de votre site : séduire et fidéliser l’utilisateur

Une page qui met un certain temps à charger fait fuir vos internautes.

À l’époque de l’instantanéité, beaucoup d’entre nous ne peuvent passer plus de 5 secondes à attendre, surtout si vous avez une recherche très importante à faire. Par exemple si vous devez réserver un billet de train ou chercher un restaurant à la dernière minute, il faut un site efficace et fluide qui sera un gage de confiance par les moyens mis en œuvre pour le maintenir et l’optimiser.

Il faut savoir que chaque seconde d’attente, de latence, vous perdez 8 % d’internautes ! Vos visiteurs vont chercher à avoir une réponse ou accès à leur demande, le plus rapidement et sans encombre possible…., donc se diriger vers un autre site ou même chez un concurrent plus efficace pour trouver la réponse à leur question. Il est donc essentiel, pour améliorer le SEO de votre site, d’optimiser le chargement de vos pages, vous gagnerez en crédibilité et en visibilité.

Un site internet performant c’est un taux de rebond faible, mais aussi des visites cohérentes ainsi que des conversions plus importantes !

Vous pourrez trouver quelques astuces d’UX pour faire rester vos visiteurs sur votre site et éviter un taux de rebond trop élevé.

Un nouvel accès à l’information : mobile first

En 2020, il est incontournable d’avoir une présence web qui s’adapte au format mobile. Dans un monde rempli d’appareils connectés à internet (ordinateur, montre connectée, tablette, téléphone…), le mobile a su faire sa place grâce aux smartphones et aux améliorations technologiques qui font leur apparition chaque année.

D’après l’étude Hootsuite & WeAreSocial, 57% de la population mondiale utilise internet et 52% l’utilisent sur mobile (74% de la population en France). Et le temps passé sur smartphone a également augmenté, passant de 3h06 à 3h14 en moyenne en 2019.

Il est alors essentiel de rendre votre site internet responsive : c’est-à-dire que votre site peut s’adapter à toutes les différentes tailles d’écrans, en tenant compte de la navigation, de la qualité des images, de la mise en page du contenu, la gestion du contenu complexe et des anomalies….

Ce sont donc des optimisations de structure, mais aussi de contenu que vous pouvez réaliser. Concernant la structure de votre site internet, demandez à la personne en charge de la création de votre site de développer votre site afin qu’il soit lisible et adaptable sur mobile. Assurez-vous ensuite que la structure de votre contenu respecte les règles concernant l’optimisation pour le responsive. Le standard AMP (Accelerated Mobile Page) est maintenant un gros atout et une bonne base de comparaison pour s’assurer de la qualité de votre version mobile.

Cependant, il faut comprendre qu’adapter son site sur mobile n’est pas seulement un avantage pour vos internautes et votre communication digitale : il est utile pour votre référencement aussi !

En effet Google préfère les sites responsive, car il indexe, organise et crawle plus facilement le contenu qu’il analyse. Il considérera cet effort comme gage de qualité et de professionnalisme de votre part.

Google, ou plutôt ses bots crawler, attache une grande importance à l’expérience utilisateur, il en va donc de soi que séduire vos internautes par la qualité de la navigation, comme nous avons vu plus haut, augmente le référencement naturel de votre site et ainsi votre positionnement dans le moteur de recherche.

Limiter les ressources pour améliorer le SEO de votre site

Un site dont les performances sont optimisées consomme moins de ressources telles que la bande passante, utilisation du processeur, etc.

C’est pourquoi il faut penser à optimiser vos dépenses (énergétiques et financières) concernant votre site internet, il est essentiel d’investir dans le bon fonctionnement de ce dernier. Dites-vous bien une chose, l’investissement en temps et l’argent dans un bon site internet vous fera économiser par la suite aura un impact positif pour votre business. Il faut investir son temps et les moyens, mais intelligemment.

La gestion des images

Une chose à ne pas négliger : le fichier image à un grand impact pour la performance Web. Les images, lorsqu’elles ne sont pas compressées, pèsent lourd, d’où leur tendance à ralentir le chargement de votre page ou site internet.

C’est essentiel de prioriser ce point, car vos utilisateurs n’ont pas tous la fibre optique ou une connexion 4G, une page lente sera pénalisée par Google, mais aussi par les internautes eux-mêmes.

Même si les images sont essentielles à un article en donnant plus de contexte au lecteur il faut mesurer l’utilité et l’intérêt de chaque visuel et éviter d’en charger trop. D’autre part, veillez à ce que les images sélectionnées soient à la bonne taille. Il vaut mieux éviter les images en grand format. Si votre image est trop grande, vous pouvez la redimensionner avant de l’insérer, ça ne prend que quelques secondes.

Les internautes, la sécurité et le SEO

Pour rappel le HTTP est un protocole de communication client-serveur permettant de vérifier l’identité du site web auquel il accède grâce à un certificat d’autorisation. II est banni des sites internet depuis 2014 pour une version plus sécurisée : le HTTPS. Ce protocole a été mis en place pour renforcer la sécurité des internautes et garantir la fiabilité des sites web.

Cette mise aux normes est renforcée par la loi RGPD, depuis 2017, qui régit la protection des données et qui est désormais obligatoire pour tous sites et plateformes grâce à 4 étapes :

  1. Constituez un registre de vos traitements de données (identifiez les activités principales de votre entreprise qui justifiera la collecte et le traitement de données)

  2. Faites le tri de vos données (aucun traitement de données sensibles, non nécessaires à vos activités, l’habilitation des personnes ayant accès à ces données)

  3. Respectez les droits des personnes (obligation d’information et de transparence à l’égard des personnes dont vous traitez les données)

  4. Sécurisez vos données notamment avec HTTPS

Comprendre l’état de son site avec l’analyse des logs SEO

Les logs sont des fichiers qui enregistrent les passages des crawleurs (Googlebot) sur vos pages. Ces logs gardent une trace de ce passage numérique et peuvent vous donner, entre autres : la date de visite du Googlebot ou des internautes, l’URL source d’où ils proviennent, le code réponse de la page (Erreurs 402; 404; 200; …), l’URL visitée, le poids de la page…

En SEO, les logs permettent de savoir quelles pages sont crawlées par Google et par extension indexés, mais aussi quelles pages ne le sont pas, à quelle fréquence il visite votre site (idéal pour mettre en place des périodes d’updates d’articles, de pages…), mais aussi l’impact de ses visites sur le repositionnement de votre site.

En autre, on peut extraire grâce aux logs :

  • Le taux de crawl : le pourcentage de pages visitées par les bots de Google en fonction de l’arborescence du site
  • Le nombre de pages actives, visitées plus d’une fois dans le mois
  • Comme vu précédemment, le gap de temps entre de deux visites des bots
  • Les codes renvoyés par page (répartition des codes réponses)

Ce qui est très intéressant c’est de comparer l’analyse de logs à présent avec les résultats des outils SEO. L’interprétation des données sera donc bien plus aisée.

Pour manipuler les fichiers logs, il est nécessaire de maitriser (au moins les bases) d’Excel et des commandes – grep – par exemple Linux pour extraire les lignes qui contiennent les traces de Google dans les logs. Vous pouvez consulter la documentation des commandes Linux très facilement.

Notre formation SEO classique

Notre cours SEO à distance par vidéo

Offre spéciale

Remplissez le formulaire pour obtenir un résumé PDF sur comment augmenter vos ventes et 10% de réduction sur une de nos formations en ligne.