22 avril, 2019
par Challenge Action

Formation par vidéo

Les vidéos sont devenues le premier moyen de formation des jeunes, YouTube est leur moteur de recherche favori, la formation à distance grignote petit à petit les formations classiques en présentiel, nombre d’entreprises de formation développent leur catalogue de vidéos formation professionnelle en complément de leur offre traditionnelle, le monde de la formation est en […]

Partager
partager sur linkedin partager sur facebook partager sur twitter

Les vidéos sont devenues le premier moyen de formation des jeunes, YouTube est leur moteur de recherche favori, la formation à distance grignote petit à petit les formations classiques en présentiel, nombre d’entreprises de formation développent leur catalogue de vidéos formation professionnelle en complément de leur offre traditionnelle, le monde de la formation est en changement et nous vous présentons les possibilités de la vidéo.

La vidéo de formation vue de l’apprenant

L’apprenant n’a plus le besoin de se déplacer, il peut suivre la formation à partir de chez lui, de son travail, au moment où il le désire et le temps qu’il veut, selon sa durée de concentration. La solution est flexible, peu coûteuse, facile.

La formation vidéo vue de l’entreprise

Une entreprise qui possède plusieurs milliers d’employés répartis à l’échelle d’un pays doit investir des montants importants pour développer sa formation classique alors que l’achat de formations à distance est beaucoup plus économique.

La société réalise non seulement une économie d’échelle, mais évite aussi les déplacements et les frais d’hébergement. Beaucoup font maintenant des demandes de soumission pour des banques de vidéos que chaque employé peut consulter librement, il n’est plus question d’achats de vidéos en particulier mais d’abonnement afin d’avoir accès à toute une bibliothèque.

Enfin, leurs employés peuvent suivre la formation de manière individuelle et en dehors des heures de travail ou des heures de pointe si nécessaire, la flexibilité permet de faire face aux variations d’activités.

Les limites de la formation par vidéo

Le gros danger pour l’apprenant est de devenir passif, or la formation est un processus actif par lequel il doit modifier sa manière de penser et de faire.

Pour une organisation désirant améliorer ses résultats la difficulté n’est pas de former mais de s’assurer que le message a été retenu et que les manières de faire vont changer. Or la vidéo ne permet pas les examens de connaissance d’une formation face à face ou e-learning.

Les solutions mixtes

Nous ne voyons donc pas la formation vidéo comme une fin en soi mais comme un outil se combinant à d’autres.

La formation classique accompagnée de vidéos de démonstration puis de jeux de rôles reste à notre point de vue la solution la plus efficace pour le transfert des connaissances. Elle n’est pas la plus flexible, n’est pas la moins chère, mais c’est la plus rentable si on recherche à atteindre des résultats.

La formation e-learning incorporant des vidéos de démonstration est plus souple que la formation en salle, moins onéreuse, elle autorise l’évaluation de l’acquisition des compétences à chaque étape importante. Elle permet aussi l’interactivité qui évite la passivité de l’élève. C’est une excellente solution intermédiaire.

La formation pure par vidéo peut se faire en live ou en différé. Elle peut aussi servir de préambule à une formation ultérieure classique ou par e-learning, c’est le complément le plus simple et le plus efficace à l’heure actuelle.

La vidéo peut aider à chaque étape de l’apprentissage

Pour devenir un bon outil pédagogique une vidéo de formation doit suivre rigoureusement les étapes de l’apprentissage, celles que l’on retrouve dans une formation de formateur et de coaching, qui suit les règles de l’andragogie.

Les premières capsules doivent motiver l’apprenant à modifier son comportement. Un des moyens est de présenter des comportements positifs et négatifs d’employés et les conséquences pour l’organisation et les clients. Nous utilisons ce type de vidéos dans le service à la clientèle et elles sont très appréciées, autant par la direction que par les employés qui se reconnaissent! Il s’agit à cette étape de créer le désir d’apprendre. Une excellente manière de procéder est de demander aux gestionnaires de jouer les employés, cela brise la glace, implique tout le monde, et connait un vif succès auprès des employés !

Les séquences suivantes doivent expliquer comment faire grâce à un expert, on est alors dans une phase d’acquisition de connaissance. C’est la partie théorique, la vidéo est très efficace pour ces démonstrations.

Il est bon d’illustrer la théorie par des exemples pratiques afin de faire appel aux différentes parties du cerveau, c’est la partie démonstrative. Les meilleurs ne sont pas des comédiens mais les employés eux-mêmes de l’organisation, ils savent comment faire, ont du plaisir à le faire, sont reconnus par leurs collègues par la suite.

Il est possible de terminer le cursus de formation en procurer un test d’autoévaluation et en demandant à l’apprenant de le remplir sur une base volontaire.

Enfin, on termine en encourageant à l’élève à pratiquer aussi vite que possible!

Les erreurs à éviter

Les erreurs que l’on observe sont nombreuses :

  • Vidéo de formation dont les séquences dépassent 16 minutes, c’est le délai maximum de concentration.
  • Les séquences font 2 minutes, c’est trop court !
  • Le présentateur ne regarde pas la caméra
  • Deux présentateurs parlent entre eux sans interaction avec le spectateur, c’est ringard
  • Il n’existe aucun support visuel et on ne peut pas suivre le formateur
  • Le présentateur est dos aux lumières et il est trop sombre et l’arrière-plan est trop clair
  • La vidéo a été faite par une capture d’écran alors que l’on devrait voir le présentateur, ou vice versa.
  • Ce que l’on voit le plus souvent maintenant sur YouTube, un jeune qui parle de quelque chose qu’il ne connait pas en racontant des banalités ou des évidences.

Conseils pour le créateur de vidéos

Une vidéo de formation ne s’improvise pas:

  • Créez votre contenu et mettez-le sur PowerPoint
  • Achetez un appareil de photo de bonne qualité, les trois meilleurs pour la vidéo sur le marché au moment d’écrire l’article sont le Sony A7III, le Nikon Z6 et le Canon R. Ce dernier est qualifié dans certains articles comme l’appareil idéal pour les vlogueurs car son écran orientable permet de vous voir et de vous corriger. Il enregistre en HD et 4K.
  • Équipez votre appareil d’un micro professionnel, le micro Rode est un des meilleurs, facile à fixer sur le dessus de votre appareil.
  • Choisissez un éclairage avec deux projeteurs LED dont vous pouvez modifier la température de lumière, la lumière est clé pour une vidéo de qualité.
  • Filmez en HD plutôt qu’en 4K, la qualité est suffisante et le format plus léger. Bientôt le standard passera peut-être au 4K, mais on n’en est pas encore là.
  • Pour le montage le standard est d’utiliser Adobe Premiere Pro pour le traitement des images et Audition pour le son. Il n’est pas mauvais de faire réaliser le montage par quelqu’un d’autre afin qu’elle ait un œil critique et puisse vous corriger.
  • Tentez de réaliser des séquences de 7 minutes si le sujet s’y prête et de 16 minutes au grand maximum si nécessaire.

Conseils pour l’apprenant

Les vidéos gratuites sur YouTube peuvent vous informer sur des points spécifiques, mais il est impossible de trouver des vidéos professionnelles gratuites sur des sujets complets et pointus.Autant Youtube est pertinent pour des points techniques autant vous allez être frustrés d’écouter des dizaines d’amateurs sans savoir si ce qu’ils disent est vrai.

Nous vous recommandons les fournisseurs de vidéos pros payantes comme Viméo ou sur certains sites de formateurs et consultants professionnels, vous économiserez votre temps et votre argent.

Consultez nos formations en lien avec cet article

Offre spéciale

Remplissez le formulaire pour obtenir un résumé PDF sur comment augmenter vos ventes et 10% de réduction sur une de nos formations en ligne.