29 octobre, 2017
par Challenge Action

Transiger à la bourse à partir de chez soi ou le Daytrading

Transiger à bourse est le rêve de beaucoup afin d’acquérir autonome et indépendance financière, dans la réalité cela se passe rarement tel qu’espéré, nous allons tenter d’en voir les causes, mais aussi les solutions pour que votre rêve devienne réalité.Le day trading est l’art de transiger à court terme sur une session, le swing trading […]

Partager
partager sur linkedin partager sur facebook partager sur twitter

Transiger à bourse est le rêve de beaucoup afin d’acquérir autonome et indépendance financière, dans la réalité cela se passe rarement tel qu’espéré, nous allons tenter d’en voir les causes, mais aussi les solutions pour que votre rêve devienne réalité.
Le day trading est l’art de transiger à court terme sur une session, le swing trading par contre s’effectue à moyen terme entre plusieurs sessions.

La situation et les raisons des nouveaux boursicoteurs

Beaucoup des personnes s’intéressant à la bourse ont de bonnes raisons de le faire :

  • Leurs revenus sont faibles avec les banques auxquelles ils doivent aussi payer des frais même quand ils perdent de l’argent. Ce n’est pas pour rien que les institutions financières se font des milliards que la bourse aille bien ou non ! La raison de leurs rendements faibles provient souvent du fait que leurs fonds de placement sont régis par des règlements les empêchant d’utiliser toutes les stratégies.
  • Ils sont lassés de leur travail, de leur patron, de leurs collègues, ils aimeraient se faire un autre métier en étant leur propre patron et gagner ainsi l’autonomie
  • Leur salaire est faible, un complément est nécessaire
  • La sécurité de leur travail n’est pas assurée, ils désirent se constituer une source de revenus réguliers pour le cas où ils perdraient leur emploi
  • L’âge de la retraite approche, ils recherchent une occupation amusante et payante.
  • Leur travail de conseiller financier les amène à s’intéresser à la bourse pour eux-mêmes.
  • Ils font des affaires comme courtier immobilier mais désirent utiliser leurs matinées à une autre activité.

Le rêve

Le rêve est donc de trouver une nouvelle activité qui leur procurera :

  • La sécurité d’obtenir un revenu régulier complémentaire ou même principal
  • Le plaisir de pouvoir contrôler et gérer ses affaires soi-même¸
  • La recherche de liberté, de devenir autonome, de ne plus avoir de patron, de ne plus dépendre d’une organisation à laquelle on ne s’identifie pas
  • La satisfaction personnelle de pouvoir battre son conseiller financier ou son courtier qui ne vous amène que de faibles rendements, généralement entre 3% et 7%. En ce qui me concerne, mon fonds de placement principal n’a fait que 1,7% cette année, et pourtant je suis dans la gestion privée d’une grande institution financière.

Je doute que vous ailliez tous ces rêves, mais je suis sûr que vous en avez au moins l’un d’entre eux!

La réalité

La triste réalité est que 80% des personnes qui transigent à la bourse perdent de l’argent, perdent leur temps, et finissent écœurés au bout de quelques années. Ils arrêtent les frais en se disant que ce n’est pas fait pour eux. J’en ai moi-même rencontré un certain nombre, des gens brillants, qui pensaient qu’ils n’étaient pas doués pour cela.

 Les causes

En fait les raisons sont très simples :

  • 80% des boursicoteurs ne sont pas formés et n’utilisent pas les stratégies appropriées
  • La majorité de ceux qui sont formés n’a pas les bons outils. Il est humainement impossible de surveiller tous les bons titres alors que des machines peuvent le faire rapidement et mieux qu’un humain. L’idéal est de garder une partie automatisée pour mieux se concentrer sur la stratégie où l’humain prime sur la machine.
  • Leur stratégie est basée sur les mouvements haussiers seulement ce qui les limite fortement dans leurs options.

Bref, ce n’est pas leurs capacités qui sont en cause, c’est juste qu’ils n’ont pas pris les moyens qu’il fallait pour réussir. Un bon sportif doit être doué, mais il doit dans un premier temps apprendre sa discipline, ses techniques, puis avoir un coach pour le suivre et l’entraîner.

Les solutions

Les solutions sont simples et évidentes, vous devez mettre tous les moyens en place pour réussir :

  • Suivre une formation sur les actions et les options afin de découvrir les principes de l’investissement actif qui permettent de gagner non seulement en cas de marché haussier, mais aussi en cas de marché baissier ou même neutre. On peut même simultanément jouer à la hausse à long terme et à la baisse à court terme. Bref, contrairement à ceux qui attendant le bon moment pour investir, tous les moments sont bons et c’est ce qui explique les rendements spectaculaires des Daytraders. Certains estiment que 70% d’entre eux dépassent le 50% de rendement annuel.
  • Avoir des outils permettant de détecter les opportunités du marché, un bon scanner peut passer en revue plusieurs milliers de titres pendant que vous dormez, vous ne pourrez jamais faire aussi bien manuellement. Ce n’est pas un accessoire, c’est une nécessité !
  • Utiliser des outils de surveillance ou de « tracking» des titres ciblés
  • Pouvoir observer un trader professionnel pendant les marchés ou hors marché, on apprend toujours beaucoup en observant les pros.

Chacun de ces éléments est nécessaire à une réussite, certaines firmes de formation à la bourse proposent de genre de services aux États-Unis, très peu l’offrent en Français au Québec, la seule que nous avons noté qui offre une solution complète est DayTrader Canada qui propose formation, outils et tutorat.
Ne vous satisfaites pas de demi-solutions ou de formations gratuites, les économies réalisées à court terme vont vous coûter beaucoup plus cher par la suite. Attention aussi au Forex dont beaucoup de spécialistes disent qu’il est presque impossible de réussir à y gagner.

Les bénéfices

Bien entendu cela a un coût en termes de temps et d’argent. D’après ce que j’ai pu vérifier, le kit complet comprenant formation, outils et accompagnement peuvent atteindre entre 6 000 $ par an et aller jusqu’à 24 000 $ avec 4 ans d’accompagnement.
Mais, comme me disait Monsieur Réjean Paul, président de DayTrader Canada et spécialiste le plus reconnu au Québec, ce n’est pas la dépense qu’il faut regarder, c’est le revenu. Et on ne lance pas en affaire sans investissement !
Étudions donc la rentabilité de cet investissement :

  • Prenons le cas de quelqu’un qui transige déjà et qui a perdu 10 000 $, pourquoi ne pas investir plutôt ce montant dans lui-même que dans ses pertes ?
  • Si par contre vous débutez et que vous avez un montant de 60 000 $ que vous êtes prêt à négocier, une rentabilité de 10% vous suffira à rembourser un investissement de 6 000$ dans vous-même.
  • Vous me dites que 10% c’est beaucoup ? Possible, mais les 6 000 $ de frais de formation sont déductibles de vos revenus si vous les déclarez en tant qu’entreprise, cela vous permet donc encore d’abaisser votre seuil de rentabilité. En admettant que vous soyez taxé à 50% cela vous fait 3 000 $ d’économie et descend votre taux de rentabilité nécessaire à 5% pour équilibrer dès la première année avec une mise limitée.
  • Bien entendu ceci ne concerne que la ou les premières années, ensuite vous pourrez voler de vos propres ailes et déduire les frais relatifs à votre activité. On considère qu’il faut 4 ans avant de devenir bon.
  • Si ces chiffres font peur à certains, vous avez encore la possibilité de faire comme un chef d’entreprise et de vous donner un budget mensuel, on peut considérer qu’avec environ 380 $ par mois pendant 4 ans vous êtes en Cadillac. Vous dépensez plus pour votre voiture en location-vente, pourquoi ne pas mettre ce montant pour développer votre indépendance financière et surtout, investir en vous-même?

Pour plus de sécurité, le plus important est de ne pas commencer en mettant tous ses fonds, mais ceux que l’on a envie de « jouer », petit à petit vous pourrez augmenter vos investissements en fonction de la confiance que vous gagnez en vous-même. Même si certains atteignent des montants mirobolants de 168%, soyez raisonnables, surtout au début, et fixez des objectifs limités.
Voilà vous pourrez alors atteindre vous rêves, minimiser vos risques, bénéficier d’un revenu régulier, peut-être même de faire de bons coups, travailler à partir de chez vous, ou de vos destinations voyages, et surtout, développer un métier par vous-même. La sécurité, l’autonomie et la liberté et n’ont pas de prix !

Jean-Pierre Mercier

Vous estimez que la bourse ce n’est pas pour vous, vous désirez faire de de l’argent dans la vente ou sur le web :
Formation vente et développement des affaires
Stratégie marketing web
Formation SEO – référencement naturel

Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer

Offre spéciale

Remplissez le formulaire pour obtenir un résumé PDF sur comment augmenter vos ventes et 10% de réduction sur une de nos formations en ligne.