7 septembre, 2020
par Challenge Action

Où sera notre bureau demain ?

La pandémie a changé le choix de notre lieu de travail et une chose est sûre, cela ne pas reviendra comme avant, la question est de savoir où sera notre bureau demain. Les avantages du télétravail Le choix forcé du télétravail a permis de découvrir qu’il procure de nombreux avantages aux entreprises comme aux employés: […]

Partager
partager sur linkedin partager sur facebook partager sur twitter

La pandémie a changé le choix de notre lieu de travail et une chose est sûre, cela ne pas reviendra comme avant, la question est de savoir où sera notre bureau demain.

Les avantages du télétravail

Le choix forcé du télétravail a permis de découvrir qu’il procure de nombreux avantages aux entreprises comme aux employés:

  • Économie de frais de location de bureau et d’électricité pour l’entreprise
  • Employés plus productifs
  • Élimination des temps et frais de transport
  • Sentiment de liberté
  • Flexibilité du travail en équipe grâce aux nouveaux outils de vidéoconférence

Inconvénients du télétravail

Les avantages ont leurs corollaires et ils ne sont pas négligeables :

  • Manque de contacts informels et directs
  • Manque de relations sociales, cela finit par devenir aliénant, répétitif pour certains
  • Difficulté de faire la différence entre les horaires de travail et la vie à la maison
  • Sentiment d’en faire moins que les autres ou moins qu’au travail même si ce n’est pas le cas
  • Solitude et manque de points de repère

Bref, les avantages du télétravail sont contrebalancés par la détresse de certains employés autrefois bien intégrés qui vivent très mal la solitude et qui ont besoin de relations sociales.

Le bilan

Le bilan est contrasté, les introvertis ont tendance à se recroqueviller sur eux-mêmes et s’enfermer dans leur bulle, ils vivent bien l’isolement au départ, mais en souffrent plus par la suite, car le télétravail renforce leur tendance naturelle.

Paradoxalement les extravertis s’en sortent mieux, car ils trouvent des moyens de substitution pour communiquer avec les autres.

En général les études semblent montrer que la majorité a pris goût au télétravail et ne veut plus retourner au bureau comme avant.

Dans ce contexte les organisations doivent choisir une option d’organisation pour le futur, nous allons faire le bilan des solutions avec leurs avantages et inconvénients.

Revenir au bureau comme avant

Certaines entreprises considèrent encore cette option. Les avantages sont de revenir à une certaine normalité, de rentabiliser l’espace de bureau, faciliter la supervision, rapprocher les gens, tabler sur le rapprochement physique et la convivialité de la vie en groupe.

Par contre, cela veut aussi dire de reprendre les transports, le temps de déplacement, les budgets d’essence et de restaurant. Or beaucoup d’employés ont vu les économies de temps et d’argent réalisées et ne veulent plus reprendre comme avant. Il est presque impossible de revenir à ce qui se faisait avant et les centres-ville ne sont pas près de voir les tours se remplir de travailleurs. Au contraire, jamais les prix des chalets et des maisons secondaires n’ont été aussi élevés, beaucoup de salariés ont compris qu’ils pouvaient travailler à distance, laisser tomber les tracas de la ville et bénéficier des avantages d’une résidence à la campagne tant en termes de coût que de qualité de vie.

Le télétravail uniquement

Certains employés le réclament, mais ce n’est pas l’unanimité, certaines organisations choisiront cette option, mais cela implique :

  • Un métier qui permet le télétravail, par exemple le service à la clientèle au téléphone ou le support à distance
  • Une majorité des employés qui acceptent le télétravail
  • Le remplacement des employés réfractaires par des employés volontaires
  • L’embauche des employés à distance afin de recruter des employés à l’aise avec le concept du travail à partir de chez soi
  • Le choix des meilleurs outils de travail coopératif à distance

Système mixte de travail au bureau et de télétravail

C’est le système à court terme le plus généralement choisi pour sortir de la pandémie, mais on peut douter de sa durée dans le temps. Voyons quelques scénarios établis dans le cadre de la pandémie qui vont être testés avant d’être éventuellement généralisés :

  • Création de deux groupes, chaque groupe fait une rotation au bureau à raison de 4 jours par semaine, le cinquième jour étant utilisé pour désinfecter les locaux pendant la pandémie, plusieurs entreprises du centre-ville de Montréal organisent cela.
  • Création de trois groupes pour une plus grande distanciation au bureau, ce sont généralement les administrations les plus frileuses comme certaines universités qui l’adoptent.
  • Création de deux groupes en fonction de leurs performances de travail à distance, on fait revenir ceux dont les résultats baissent et on laisse chez eux ceux qui performent aussi bien à distance. Le problème est que le premier groupe perçoit le retour au bureau comme une punition, mais je connais certaines entreprises qui l’adoptent déjà, tout simplement parce que leur survie prime.
  • Création de deux groupes en fonction de leur désir de rester travailler à partir de chez eux ou de revenir au bureau, cela privilégie les employés, mais pas les performances.

Ces systèmes mixtes sont intéressants, mais probablement de courte durée, car trop binaires, il existe d’autres solutions plus souples.

Les systèmes de bureaux souples combinés avec le télétravail

Je pense que l’avenir est aux systèmes souples et l’un de mes amis, président d’entreprise de high-tech pense aux combinaisons suivantes :

  • Garder un noyau de travailleurs clé au bureau, laisser les autres en télétravail, et les faire revenir sur une base régulière pour garder un lien tout en organisant des rencontres réunions mensuelles avec tous les employés pour entretenir l’esprit d’équipe.
  • Supprimer le siège social et le remplacer par plusieurs petits locaux de travail décentralisé permettant aux employés de retrouver leurs collègues tout en diminuant les temps de déplacement, le tout associé au télétravail.
  • Remplacer les bureaux fixes par plusieurs espaces de travail partagé ou coworking par plusieurs bureaux souples pouvant même être déplacés selon les besoins, le tout combiné au travail à distance.

Bref, ce serait une combinaison de télétravail et de présence physique, mais grâce à des bureaux décentralisés et souples qui permettraient une diminution des frais de l’entreprise et une présence physique des employés sur les lieux de travail tout en diminuant les durées de transport.

En conclusion

Nous en sommes actuellement à imaginer et mettre en place des formules différentes, seule l’expérience nous dira celles qui fonctionnent le mieux. Dans tous les cas une chose est sûre, plus rien ne sera jamais comme avant. Il est probable que nous aurons deux espaces de bureaux, un à la maison, l’autre à l’entreprise et ce bureau sera rotatif, décentralisé il pourra bouger en fonction des besoins et de l’évolution de l’organisation.

Jean-Pierre Mercier

Offre spéciale

Remplissez le formulaire pour obtenir un résumé PDF sur comment augmenter vos ventes et 10% de réduction sur une de nos formations en ligne.